Nouveau mémoire
Accueil » Finance » La prise de participation ou Private Equity

La prise de participation ou Private Equity

La prise de participation ou Private Equity

La prise de participation ou Private Equity est aujourd’hui l’un des principaux leviers de croissance des entreprises à fort potentiel. Le Capital Investissement peut être défini comme une technique structurée destinée à fournir du capital aux entreprises émergentes à croissance élevée. Selon la définition de l’Association Française des Investisseurs en Capital

(AFIC) « C’est un financement en vrais fonds propres », c’est-à-dire exposé aux risques de l’entreprise ; sans garantie ni de l’entrepreneur ni de la société ; sous forme de prise de participation en capital souvent minoritaire pour une durée limitée de 3, 5 ou 7 ans le plus généralement.

Capital Investissement & Economie

Le Capital Investissement joue un rôle majeur dans l’économie. Il représente un soutien fondamental de l’entreprise non cotée tout au long de son existence. Il contribue directement à la création d’entreprises, à la promotion de l’innovation et de nouvelles technologies, à la croissance, à l’emploi et au renouvellement du tissu économique. Le Private Equity permet de subvenir aux besoins en fonds propres des entreprises, allouer les ressources et les moyens les plus adaptés pour la croissance et la performance, participer à la définition d’une stratégie claire et à long terme, préparer les relais de croissance interne ou externe, et orienter intelligemment les fonds des institutions financières vers les entreprises.

Du côté investisseur, le Private Equity constitue un placement alternatif à long terme qui offre une opportunité de diversification caractérisée par un couple risque/espérance de rendement élevé par rapport à la plupart des autres classes d’actifs, un certain degré de corrélation par rapport aux indices des marchés boursiers, et une liquidité et volatilité différentes de celles des actifs cotés.

Acteurs du Private Equity

On distingue quatre intervenants qui sont mis en relation dans chaque opération de Capital

Investissement :

- Les apporteurs de capitaux : ce sont les investisseurs qui détiennent des ressources à long terme, gérant des actifs et doivent les faire fructifier. Ils attendent des TRI (Taux de rendement interne) importants avoisinant 20 % à 25 %. Ce sont les institutionnels, compagnies d’assurances, caisses de retraites, banques et grands groupes industriels.

- Les capital-investisseurs : ce sont les sociétés de gestion. Ils exercent l’intermédiation en prospectant les sociétés cibles et étudiant leurs projets d’une part, et en investissant les capitaux confiés par les apporteurs d’autre part. Leur présence est indispensable du fait du niveau de risque élevé que revêt ce type de financement ce qui nécessite des études approfondies et un niveau de compétence des gérants soutenu.

- Les entrepreneurs : ce sont les chefs d’entreprises en quête de financement permettant d’assurer la croissance de leur affaire.

- Les acheteurs : ce sont les nouveaux entrants après la sortie du Private equity ; ils peuvent être les industriels, les managers, le marché financier en cas d’introduction en bourse, ou même un autre fonds d’investissement spécialisé dans un autre segment de Capital Investissement

Pour conclure, Le Private equity est un concept qui dépasse la dimension d’un simple mode de financement des entreprises. C’est un outil incontournable de développement des nouvelles activités à forte valeur ajoutée. Les investissements ainsi opérés par les capital-investisseurs représentent pour le pays non seulement un enjeu économique et social, mais aussi politique du fait que le soutien de l’initiative privée et de l’entreprenariat, constitue un facteur d’égalité des chances et de liberté politique pour les citoyens.

Répondre